Faire des erreurs: c'est obligatoire!

2020. février 24.
43
0
Faire des erreurs: c'est obligatoire!

Mettons les mains sur le cœur: existe-t-il un parent qui ne se préoccupe pas au début de l’année scolaire? Bien sûr, nos enfants doivent apprendre beaucoup de choses, le devoir, la discipline, ils doivent être capables de suivre le rythme, de se concentrer, de se comporter bien, et puah, combien de choses encore! Mais au cœur d'un parent il y a l'anxiété, si c’ est vraiment ce qui lui fait du bien? Certes, l’école est le grand rite d’initiation de notre époque, et il est important de savoir s’adapter, cela ne fait aucun doute, mais je suis convaincue qu'il faut une force qui aide à trouver l'équilibre par rapport au stress émotionnel et psychologique de la vie scolaire.

Si je pense à mon enfance et que j'essaie de comprendre ce qui m'a aidé dans des situations de crise telles que les défaites, la fatigue, les déceptions, les conflits émotionnels, etc. Cela me rappelle l'image d'une petite maison de village, des poules dans la cour, du calme, de ma grand-mère et d'une vieille machine à coudre ... C'est là que tout a commencé et ça m'accompagne même maintenant !! Ce n'est pas juste un passe-temps, mais - si nous voulons - une thérapie qui, même maintenant, m'aide à maintenir un équilibre, me donne de la force et garantit un espace intérieur où je peux me sentir en sécurité. Et cet espace intérieur s'appelle création.

L'atelier de couture magique - et c'est un miracle, qu'il y ait aussi des poules dans la cour ici! - c'est la représentation physique de cet espace intérieur. Un endroit où je voudrais transmettre aux enfants la même liberté et la même sécurité intérieure. Une capacité qui les accompagnera tout au long de la vie et les aidera à protéger leur santé émotionnelle.

C'est bien de créer des choses, et c'est bien d'apprendre de nouvelles techniques, une nouvelle façon de penser, d'inventer et de fabriquer notre propres jouets, de créer notre propre univers, mais la chose que j'aime peut-être le plus, c'est que nous apprenons à nous détendre. Je commence habituellement les leçons en disant qu'il est obligatoire de faire des erreurs ici. Au début, ils me regardent avec de grands yeux, mais quand la première erreur que je dis - bravo, tu as fait ce que je t’ avais demandé! Je ressens un soupir de soulagement, un sourire timide apparaît et nous commençons calmement à corriger l'erreur. Et il se peut que le travail fini ne soit pas parfait (il ne devrait pas l'être!), mais pendant le travail, le jeune créateur a oublié les exigences, le stress, il a appris à ne pas avoir peur des erreurs et des imperfections! Parce que la perfection est frustrante. Encore plus, si nous sommes des enfants! Je crois fermement que le courage, la curiosité, le désir d’expérimenter et d’essayer de nouvelles manières sont une force énormément plus grande que le désir d’être parfait! Si nous acceptons dès le départ que nous commettrons inévitablement des erreurs, nous aurons plus de courage pour créer quelque chose de vraiment unique et individuelle. Pour cette raison, je n'utilise pas de modèles préfabriqués, ou patrons, mais au lieu de cela, j'attire l'attention sur les mille inspirations qui nous entourent! Ce qui m'intéresse, c'est la recherche de moyens personnels, la recherche de formes individuelles, et c'est la direction que je propose aux enfants.

Alors, que puis-je dire d'autre? Venez coudre avec nous, nous ferons des choses superfantastiques, et ne vous inquiétez pas, nous ferons aussi beaucoup d'erreurs !!!!


varrogep
Ce site utilise des cookies. Les cookies nous permettent de vous apporter des contenus et services adaptés à votre navigation et d'optimiser votre expérience du site grâce aux statistiques d'audience. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation et vous pouvez à tout moment modifier les réglages d'acceptation. Pour en savoir plus cliquez sur notre politique de la vie privée!