La poupée comme "alter ego poétique"

2020. février 17.
283
0
La poupée comme "alter ego poétique"

C'était une super expérience de coudre de "grandes" poupées de la taille d'un enfant de 5 ans ... Sans aucun doute, cela demande beaucoup de travail, mais cela en valait la peine. Je  connais bien et je aime certainement beaucoup les filles qui les ont fabriquées,  et en voyant leurs poupées, je reconnais facilement leurs tempéraments, leur caractère leurs gestes, la mimique de leurs beaux visages!

Ces poupées sont vraiment des alter ego, comme si elles avaient enregistré les principales caractéristiques des filles de leur âge. Sous mes yeux, je vois déjà le futur moment où elles seront désormais des femmes adultes, peut-être des mères de jeunes filles, elles regarderont ces poupées et un sourire leur viendra à l'esprit: voici, avec les yeux de ces poupées, la beauté de l'enfance les regardera et leur sourira pour toujours! 
 

J'aime les travaux qui sont des représentations de quelque chose d'important: comme les membres de la famille, des souvenirs, des histoires importantes ou des amis invisibles qui aident à surmonter les peurs et à devenir plus courageux!

zoebaba
encibaba​​​​​​​
Ce site utilise des cookies. Les cookies nous permettent de vous apporter des contenus et services adaptés à votre navigation et d'optimiser votre expérience du site grâce aux statistiques d'audience. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation et vous pouvez à tout moment modifier les réglages d'acceptation. Pour en savoir plus cliquez sur notre politique de la vie privée!